Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Alumni & Entrepreneur - Céline Jean - Esquisse

Portraits

-

14/05/2020

Chers alumni,


Nous vous proposons aujourd’hui découvrir un nouveau portrait d’Alumni & Entrepreneur.

Cette semaine, nous avons eu le plaisir de discuter avec Céline Jean (IFM Management 1999), Fondatrice de la marque de lingerieEsquisse.


Bonjour Céline, 


Merci de prendre le temps de répondre à nos quelques questions.

Notre première question rituelle est en lien avec la Mode, elle nous rapproche toujours en tant qu’IFM Alumni…. 


Dans ton parcours, quel est le designer qui t’a le plus inspiré et auquel tu peux encore faire référence aujourd’hui ?

Je dirais Simon Porte pour Jacquemus. Je le trouve génial. C’est une très grande source d’inspiration pour moi. Il est très différent des autres designers de son époque. Il est très jeune et pourtant, il réalise de véritables prouesses et dépoussière la Mode.

Dans mon travail, l'inspiration me vient assez rapidement, j'ai un esprit créatif. J’ai tout en-tête et je sais exactement ce que je veux. 


Possèdes-tu dans ton vestiaire, un must have ? Un vêtement dont tu ne peux pas te séparer ?

Oui, c’est une veste de tailleur très structurée noire de chez Chloé. Elle est riche de détails et notamment un superbe ruban sur le bras, piqué façon officier. Un grand classique indémodable, que j’associe facilement à mon style vestimentaire par ailleurs plutôt décontracté. 

Avec cette veste, j’ai une allure un peu plus habillée, plus chic. 

Pour la petite histoire, j’ai acheté cette pièce juste après avoir été diplômée de l’IFM. Et malgré les années, elle est toujours parfaite !


Imagine que tu ne puisses plus manger qu’un seul plat, lequel choisirais-tu ?

J’ai la folie du houmous. J’en suis complétement fan. J’ai redécouvert cette saveur constituée principalement de pois-chiche au nouvel an. Et je ne peux plus m’en passer. 

Si cette histoire d’amour avec le houmous continue, j’envisage de le préparer moi-même…. il paraît que cela n’est pas si difficile…


Merci Céline pour ces points cruciaux de ta personnalité… Nous pouvons commencer notre abécédaire de questions.


Question A - Commençons par la lettre A…Et ainsi donc commençons par le début de ton histoire.  Comment as-tu mis en route Esquisse?

Après 12 ans chez ETAM et 3 postes différents, j’ai décidé de quitter le groupe. Lors de mon dernier poste, j’étais en charge des achats du rayon corseterie mode dans le développement de la marque Undiz. Entre le rythme des sorties des collections - il fallait proposer du neuf en permanence - et les voyages en Chine pour négocier les prix, je ne m’y retrouvais plus. Le concept de fast fashion n’était plus en phase avec mes propres valeurs. 

Alors, j’ai fait une pause de 6 mois. Au début, je ne savais pas ce que je voulais faire… Et pour être tout à fait honnête je n’avais jamais envisagé l’entreprenariat avant cette étape.

J’ai pris du temps pour réfléchir, moi qui avais tout enchaîné des études à mon dernier poste.

Cette pause m’a conduite à une évidence : j’ai eu l’envie de poursuivre ma trajectoire dans mon secteur de prédilection : la lingerie, mais je voulais y associer mon engagement pour un meilleur des conditions de fabrications de mes collections et de l’environnement mais aussi avec un nouveau regard sur le corps féminin.

J’ai donc lancé Esquisse dans cet état d’esprit, une marque de sous-vêtements originale : Je voulais allier l’esthétique de motifs exclusifs imprimés au confort d’une culotte seconde peau. Avec le minimum de couture, la lingerie Esquisse est découpée au laser et non pas à la lame comme traditionnellement. Le laser cautérise le fil ce qui lui permet de ne pas s’effilocher. C’est un gage de durabilité pour entretenir sa lingerie plus facilement.

La marque est née en 2015 et jusqu’en 2019, nous fabriquions nos sous-vêtements exclusivement en France. Puis nous avons décidé d’élargir la production à l’Italie et au Portugal, tout en maintenant une grande partie en France. 

Les paysages imprimés sur mes produits sont, pour la plupart, mes propres photographies. J’imprime en France auprès d’une usine d’exception du groupe Hermès qui possède un outil d’impression digital extrêmement fin puissant Cette technique me permet d’imprimer les motifs de mes sous-vêtements avec un nombre de couleurs par impression presque infini. 

Concernant l’organisation d’Esquisse. Je suis toute seule pour l’instant. Je n’ai pas de salarié. Je fonctionne avec une stagiaire à plein temps et bien sûr des freelances : stylistes, modélistes, graphistes, agences commerciales… Pour l’instant, cela me convient, mais j’espère, pour le développement de l’entreprise, avoir un bras droit. Cela viendra avec le temps. Il ne faut rien précipiter. 

Enfin, je ne possède pas de boutique en propre, seulement un e.shop : https://esquisse-lingerie.com/

Question B comme Bascule 

À un moment donné, tu as pris cette décision d’entreprendre comment s’est opéré cette bascule ?

Mon déclic pour entreprendre s’est probablement déclenché au moment où j’ai compris que je voulais vraiment vivre au plus proche de mes valeurs tout en continuant de travailler dans un secteur qui me passionne et que je connais mieux qu’aucun autre.

Au travail, j’ai toujours été la créative, j’avais cette étiquette. J’avais cette envie de créer, j’étais très inspirée. Alors, je me suis lancée, mais je savais que j’avais besoin d’aide. J’ai intégré la couveuse BGE (Boutique de Gestion des Entreprises de Paris). J’ai assisté à de nombreuses formations et des conférences sur tous les aspects de création d’une entreprise. J’étais également suivie par une conseillère, je pense que cela m’a beaucoup aidée.


Question C comme Conseil 

Selon toi, quelle est la plus grande qualité d’un entrepreneur ? Quel conseil donnerais-tu à un étudiant qui est attiré par l’entrepreneuriat ? 

Je dirais qu’il faut d’abord suivre son intuition. J’ai été moi-même guidée par mon intuition, je pense qu’il ne faut pas se brimer ou créer des barrières à nos envies ou à notre créativité. 


Puis, je dirais qu’il n’est pas impossible de se lancer seul. Certes, je demande souvent des conseils et je sollicie des avis autour de moi. Mais j’ai eu ce petit feeling du début qui revient toujours : Il ne faut pas aller à l’inverse de ses sentiments et croire en soi !

Aussi, je pense que malgré tout, il faut avoir un grand sens de l’organisation. Il ne faut pas avoir peur de la charge de travail qui va vous tomber dessus. Étant seule, j’absorbe environ 3 postes. Mais attention, l’idée, ce n’est pas de quitter une grosse entreprise pour vivre une expérience de création où tu deviens esclave de ton propre système, tu es débordée et tu ne peux plus rien gérer. Il faut donc être conscient du travail qu’il faut fournir tout en ayant une bonne dose d’organisation. 

Aujourd’hui, je sens que mon projet pourrait être porté par deux personnes, je suis complétement ouverte à l’idée de m’associer, cela apportera un vent de fraîcheur. Si l’occasion se présente, je serais au rendez-vous. 

Question D comme Durable 

Esquisse prône une mode plus durable, une mode responsable ? Pourrais-tu nous parler plus en détail de tes engagements ? Aussi, les mentalités changent , les modes de vie vont très probablement être boulversés ? Comme Esquisse peut s’inscrire dans ce nouveau paradigme ? 

Plus que jamais, Esquisse à sa place dans ce monde que nous sommes en train de construire. Depuis la crise, mon chiffre d’affaire e.shop à été multiplié par 5. Quand je pensais faire de la mode durable, il y a encore 4 ans, c’était un sujet, mais qui n’était pas vraiment global, c’était une «niche». Depuis 2 ans, c’est devenu un sujet incontournable. 

Mes produits sont conçus pour durer. Chez Esquisse, nous prônons un mode de consommation différent : acheter moins et acheter mieux. 

J’espère très fort que beaucoup de choses vont changer, que l’économie va reprendre, mais d’une autre façon. Ce changement ne pourra s’opérer qu’à travers le consommateur lui-même. En agissant en vrai citoyen avec nos cartes bancaires, nous avons le vrai pouvoir de décision. 

Le site internet a rencontré un fort succès, il va falloir confirmer les conséquences de ce confinement. Ensuite, en automne, j’aimerais sous-traiter la logistique des expéditions de commandes. Cela va pouvoir me libérer du temps pour d’autres sujets. 

Enfin, le gros objectif sera d’asseoir la marque sur le plan digital : continuer à développer la présence sur les Réseaux Sociaux et réfléchir à la construction d’un nouveau site internet.


On passe tout de suite à la Question R… C’est la question du Réseau. Fonctionnes-tu en réseau pour tes projets ? Celui de l’IFM Alumni ? Qu'est-ce que ces réseaux t’apportent ?

L’un de mes axes d’amélioration, c’est justement cela. Je ne suis pas très réseau. J’ai très peu de temps pour le développer, entre mon entreprise et mes enfants… Cela est difficile. Mais c’est très important et il faudrait vraiment que je trouve un peu de temps pour développer mon réseau. L’IFM est une superbe école, je bénéficie de son excellent réseau. Je sais que je pourrais y contribuer davantage. L’an dernier, nous avions organisé entre IFM Alumni et l’Observatoire de l’IFM une table ronde sur l’univers de la lingerie pour aborder à la fois le marché mais aussi les changements sociétaux actuels de notre rapport au corps. Et voilà, je rejoins maintenant le Club Entrepreneur !

Question Y 

Notre avant-dernière question… Quelle est la dernière chose que tu ne t’attendrais pas à devoir faire en tant qu’entrepreneur ? 

La chose à laquelle je ne m'attendais pas en tant qu'entrepreneuse, c'est cette succession infernale d'événements, ces 3 dernières années. 

En 2018 avec les gilets jaunes, en 2019 et la grève contre la réforme des retraites et en 2020, la crise du Covid 19. Vraiment, qui l’eût cru ? Que va t'il se passer après ? Un vrai changement des modes de consommations, je l’espère.


Question Z 

Demain Esquisse ça ressemblerait à quoi ? 

Nous sommes plusieurs dans l’entreprise, nous avons une superbe boutique atelier où il est possible d’apercevoir, depuis les vitrines, notre laboratoire d’inspirations

634 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Interview - Alumni & Entrepreneure - Olivia Louvet

photo de profil d'un membre

Olivia CHAMMAS

07 juillet

Portraits

IFM Alumni USA - Portrait Gallery - Tara Chouchana

CT

Caroline TIBBETTS

21 juin

Portraits

Sustainability & Fashion - Interview - Emma Leonet

photo de profil d'un membre

Olivia CHAMMAS

01 juin